Faire un saut en plein dans la culture multiethnique de la Bolivie

La Bolivie demeure très fière de son passé, et elle a bien raison. Ce pays possède de magnifiques témoignages de son histoire. Mais elle n’y est pas restée coincée pour autant. La Bolivie a su s’adapter aux exigences de la société actuelle. Ce contraste fait que sa culture vaut largement la peine qu’on s’y attarde.

Les croyances qui rythment le quotidien du peuple de la Bolivie

De nos jours, une petite majorité de Boliviens se proclament catholiques. Mais cela ne les empêche pas de croire en la magie, et au pouvoir des guérisseurs. En fait, ce mélange provient de la domination espagnole qui s’est vue confrontée aux préceptes indiens. Ces derniers priaient l’environnement et ses composantes. Le soleil par exemple était un dieu. Ces croyances se voient un peu confirmées à cause des phénomènes naturels qui se produisent souvent dans le pays.

Les colons qui ont voulu introduire le christianisme ont légèrement adapté leurs certitudes, pour mieux se faire accepter des indigènes. Le résultat est que les Boliviens se rendent avec la même foi à l’église et chez les traditionalistes. Par ailleurs, les plus chrétiens gardent les réflexes d’antan envers les ancêtres. Ils posent des pierres en offrande et effectuent des danses rituelles.

Lieux où la culture se dévoile au regard du visiteur

L’histoire de la Bolivie se voit retracée par de nombreux indices. Dans ce pays, les chercheurs peuvent prouver que les dinosaures y sont passés. Cela grâce aux empreintes découvertes dans le parc Torotoro. En outre, on y trouve des fossiles en tous genres. Enfin, ce parc ne souffre pas du tourisme de masse. Il serait intéressant d’y effectuer un détour lors d’un voyage en bolivie avec marco vasco avec des amis par exemple. Les passionnés de paléontologie adoreront ce parc calme et vaste.

Sinon, le musée national de paléontologie et d’archéologie de Tarija et de Coquesa recèle également des trésors. Le mélange de la population bolivienne raconte aussi une grande partie de son histoire. Le musée ethnographique de La Paz permet de mieux connaître toutes les cultures qui se croisent dans le pays. Cette ville abrite également un musée des arts et un autre sur les instruments de musique.

S’amuser en découvrant les différentes fêtes et célébrations de la Bolivie

Les célébrations font partie de l’identité d’un pays. En effet, elles racontent les valeurs qui dominent les peuples. C’est également une occasion de revêtir des costumes traditionnels. En Bolivie, la fête la plus célèbre reste le Carnaval d’Oruro. Ce dernier est inscrit parmi les patrimoines oraux et immatériels de l’UNESCO. Les tenues et les danses qui y sont montrées racontent l’histoire du pays et ses croyances.

Les costumes se veulent impressionnants : colorés et avec de magnifiques accessoires. Les oreilles seront ravies lors d’un voyage en bolivie avec marco vasco grâce à leur musique. Les instruments utilisés demeurent ceux affectionnés avant. Chaque région du pays possède et véhicule un son qui lui est propre. Une fête, célébrée avant la création de Trinidad, reste même en date aujourd’hui. Il s’agit de la Chope Piesta.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.