Voyage en Nouvelle-Zélande : quelles sont les formalités indispensables ?

Au sud-ouest de l’océan Pacifique, le pays des kiwis fait partie de destinations écologiques de référence dans le monde. Il figure aussi parmi les contrées les sûres du monde. Afin que ces caractéristiques perdurent, des mesures strictes ont été prises par les autorités néo-zélandaises quant à l’accès à leur pays. Voici les formalités nécessaires pour se rendre en Nouvelle-Zélande.

Les documents nécessaires pour un court séjour en Nouvelle-Zélande

Ce qu’on entend par court séjour ici c’est un séjour d’une durée d’au moins 90 jours. Si vous souhaitez expérimenter un tel voyage, aucun visa n’est obligatoire pour accéder dans le territoire néo-zélandais. Il est à noter que vous pouvez organiser votre séjour avec une agence de voyages à l’instar de Nouvelle-Zélande Marco Vasco.

Cependant, vous devez vous munir de quelques documents qui sont essentiels pour accéder au pays, à savoir un passeport valide, un billet d’avion retour, et un justificatif de solvabilité. Pour ce qui est de ce dernier, vous devez vous doter d’une somme de 1000 $NZ par mois et par personne. Comptez cependant une somme de 400 $NZ si vous envisagez d’opter pour un hébergement chez un particulier.

Les indispensables pour un long séjour ?

Dans le cadre d’un voyage en Nouvelle-Zélande s’étendant au-delà de 90 jours, qu’il s’agisse d’un voyage de découverte, d’un voyage d’affaires, d’un voyage d’études, d’un PVT, etc., un visa est requis. Vous pouvez en faire la demande auprès du VAC « Visa Application Centre London ». Cela vous coûtera 18 livres sterling. Mais faites attention, cette somme ne comprend pas les frais de visa ainsi que sa livraison. Il va falloir alors les payer en plus.
Spécifiquement pour le voyage d’études, il faudra s’adresser à « l’immigration New-Zealand » qui propose tous les types de visas correspondants. Il s’agit du visa études, du visa vacances travail, du visa travail et du visa stage.

Le permis de conduire en Nouvelle-Zélande

Pour pouvoir conduire un véhicule en Nouvelle-Zélande, un permis de conduire local est requis si votre arrivée au pays a dépassé une année. En effet, durant la première année de votre séjour, vous pouvez utiliser soit votre permis de conduire français, soit votre permis de conduire international.
En optant pour le premier choix, pensez à l’accompagner d’une traduction certifiée. Pour le second choix, la procédure pour l’obtenir est simple et gratuite via le site de l’ANTS (Agence Nationale des Titres Sécurisés). Il vous suffit d’avoir une copie de votre pièce d’identité, un certificat de résidence, deux photos d’identité, un permis de conduire français d’une validation d’au moins trois ans et une copie.

Une assurance de voyage

Le pays des kiwis a un système de santé équivalent à celui des pays développés. Mais étant donné que les soins de santé y sont très chers, il est judicieux de souscrire une assurance voyage. Dans le cas d’une expatriation, vous pouvez adhérer à une assurance pour expatriés ou une assurance santé privée.

Sachez toutefois qu’en tant qu’expatriés, vous pouvez bénéficier de la prise en charge sociale locale si et seulement si vous avez le statut de résident permanent, ou si vous dotez d’un permis de travail de deux ans ou plus.

Une réponse sur “Voyage en Nouvelle-Zélande : quelles sont les formalités indispensables ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *